Accessibilité
diminuer la taille du texte augmenter la taille du texte
Voir ensemble

Actualités générales

Vendredi 12 Octobre 2018

Spectacles en audiodescription à Saint-Denis

theatregp.png

Le Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis propose cette saison deux spectacles en audiodescription.


Un instant, mise en scène de Jean Bellorini, le dimanche 9 décembre à 15h30.

Écrit entre 1906 et 1922, À la recherche du temps perdu est un récit-fleuve de souvenirs, de l’enfance à l’âge adulte du narrateur, et, en filigrane, une intense réflexion sur la vie.

Des quelques 3000 pages qui le composent, Jean Bellorini et Camille de La Guillonnière  ont conservé les passages sur l’enfance de l’auteur, auprès de sa mère, et dans sa relation tendre et profonde avec sa grand-mère. Cette adaptation nous propose de suivre ce petit garçon hypersensible, doux et fragile, dans son éveil aux sens jusqu’à la période où l’écriture deviendra le centre de sa vie, dans sa lutte contre l’effacement du souvenir, transfigurant ses angoisses existentielles. Ecrire pour rester vivant. 

Le duo entre Hélène Patarot, complice de Peter Brook, et Camille de La Guillonnière, acteur fétiche de Jean Bellorini, recèle de belles promesses, jouant avec délicatesse et humour. Macha Makeïeff dessinera pour eux un grenier d’objets et de meubles, égrenés comme des étoiles dans la nuit.
Durée : 1h45 - salle Roger Blin
Une visite tactile du décor et des costumes est prévue le jour de la représentation à 14h.

 

La Rose et la Hache, mise en scène de Georges Lavaudant, le dimanche 19 mai à 17h.

La Rose et La Hache est un bijou, un des spectacles les plus fameux du metteur en scène et de son complice de jeu, Ariel Garcia-Valdès. Inspiré de Richard III de William Shakespeare, mais dans la version dépouillée de tout contexte historique de l’italien Carmelo Bene, La Rose et La Hache s’attache à la personnalité du monstre Richard et à son rapport aux femmes. Dans une magnifique scénographie, une longue table de bois recouverte de centaines de verres à pied remplis de vins aux robes variées, on se retrouve enfermé dans cette chambre mentale qu’est devenue la scène, retraversant instant après instant, le terrible passé du personnage. Cette suspension du temps confère au spectacle une sorte de densité toxique, coupante et froide, charnelle et spectrale à la fois.

Durée : 1h – salle Roger Blin

Des casques audio, ainsi que des programmes en braille ou agrandis, sont disponibles sur demande.

Le tarif est à 12 euros, y compris pour les accompagnants.



Retour à l'accueil
©2012-2018 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives
Mentions légales | Plan du site