Accessibilité
diminuer la taille du texte augmenter la taille du texte
Voir ensemble
Vendredi 19 Avril 2013

Neuvième art et déficience visuelle

Communiqué par Neuvième art et déficience visuelle

Par Stéphanie Ramillien, ergothérapeute à l’Institut des jeunes amblyopes et aveugles des Charmettes (Yzeure). Article paru dans Voir Demain n° 451

image première page de la BD

Un Hippocampe récompense le travail d’un jeune porteur de déficience visuelle au 40e Festival international de la bande dessinée d’Angoulême.

L’aventure débute alors que Nicolas laisse traîner quelques feuilles volantes sur la table de l’internat des Charmettes (IJA 03). L’ergothérapeute passant par-là, émerveillée par ses dessins remplis d’intelligence et d’humour, et sachant que l’association l’Hippocampe propose depuis plus de dix ans un concours de bandes dessinées dans le cadre du Festival d’Angoulême, propose un atelier BD aux enfants de la section.

L’occasion pour eux de découvrir le métier d’auteur de bandes dessinées, ses méthodes et secrets de fabrication, d’apprendre à utiliser des aides visuelles et techniques à son poste de travail (feuilles grands formats, plans inclinés, lampes d’appoint, etc.), de développer leurs talents créatifs dans une dynamique de groupe à composer. Le travail avance au cours de séances hebdomadaires : tension, passion, motivation, lassitude, rencontres, amitiés, connaissances, chacun avance dans l’aventure à son rythme, mais à temps pour le rendu du concours !

En 2012, Nicolas remporte la deuxième place dans la catégorie déficience sensorielle sur le thème « L’évasion…Raconte en BD ! ».

Pour 2013, ce sont les enfants eux-mêmes qui demandent à s’inscrire au concours sur le thème cette fois de « Silence, on tourne ! », le relais est pris par Sara, l’aide médico-psychologique de l’internat. Cet engouement se voit récompensé cette année par un premier prix, avec à la clef une invitation au Festival d’Angoulême pour le groupe et les parents du gagnant… Nicolas !

Le 30 janvier, nous prenons donc la route pour la Charente : direction Angoulême et ses bulles. Sourire aux lèvres, les enfants participent à un atelier création de miroirs avec le Journal de Mickey, rencontrent l’auteur de Jim Curious, Mathias Picard. Les mots, les noms prennent vie au détour des rues de la ville, aménagées en l’honneur de la BD. Une grande aventure pour Nino, Kévin et Nicolas, les trois artistes en herbe.

Beaucoup d’émotion pour les parents et les professionnelles lors de la remise des prix, présidée par le célèbre Franck Margerin (auteur de Lucien aux Humanoïdes Associés). Des talents venus de toute la France se voient récompensés. Surdité, déficience intellectuelle, trouble du comportement, déficience visuelle (…) n’empêcheraient donc en rien d’exprimer sa sensibilité comme ses idées… Si l’on en doutait, nous voilà rassurés, un Esat « Images-arts graphiques de France » a été créé à Angoulême en partenariat avec l’Adapei de Charente. L’Atelier du Marquis, un collectif d’auteurs de BD accueille ainsi cinq salariés en situation de handicap avec une perspective d’extension : étendre les prestations de l’Esat aux besoins des studios de dessins animés. Une belle invitation à sortir de sa bulle, à écrire ensemble une histoire. Celle d’un monde où la notion de handicap ne serait plus qu’un détail.

Un grand merci à l’association l’Hippocampe pour son investissement, encore félicitations aux jeunes participants et à vos crayons pour le 41e Festival d’Angoulême !

Plus d’infos sur www.hippocampe-culture.fr



Retour à l'accueil
©2012-2017 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives
Mentions légales | Plan du site