Accessibilité
diminuer la taille du texte augmenter la taille du texte
Voir ensemble

Actualités générales

Mercredi 7 Février 2018

PEINTURES DES LOINTAINS, une expo à découvrir du bout des doigts

PEINTURES DES LOINTAINS
La collection du musée du quai Branly-Jacques Chirac
Du 30 janvier 2018 au 6 janvier 2019
Musée du quai Branly-Jacques Chirac, Mezzanine Ouest

image affiche de l'expo représentant une pirogue avec deux indiens à bord

Mikli Diffusion France renouvelle son soutien au musée du quai Branly-Jacques Chirac, dans le cadre d’un mécénat de compétences autour de l’exposition PEINTURES DES LOINTAINS, première exposition dédiée aux œuvres picturales possédées par le musée. Ce faisant, elle ouvre aux déficients visuels les portes sur la richesse de la collectiondu musée.

Ces interprétations tactiles sont mises en place le long d’une bande podotactile qui chemine au sein des trois segments qui structurent cette exposition. Conçues grâce à une étroite collaboration entre les équipes du musée du quai Branly-Jacques Chirac et de Mikli Diffusion France, ces interprétations sont fabriquées par notre partenaire Océ-Technologies B.V., grâce à une technologie innovante d’impression en relief qui leur confère une précision tactile inégalée, allant jusqu’à représenter, par des effets de relief et de textures, la technique picturale de l’artiste.

Les visiteurs peuvent ainsi découvrir les représentations stylisées d’éléments figuratifs que fait Jean Dunand dans son œuvre Antilopes Affrontées et toucher jusqu’à la rosette de la Légion d’honneur qu’arbore Pierre Savorgnan de Brazza dans le tableau d’Alphonse Monchablon. À cela s’ajoute un aspect visuel conforme aux photographies haute définition à partir desquelles elles sont conçues. Les personnes malvoyantes, en approchant leur regard aussi près des interprétations que nécessaire, peuvent ainsi voir les couleurs arborées par les Pleureuses au Caire d’Émile Bernard dans tout leur éclat.

Chaque interprétation tactile, présentée sur un pupitre, est accompagnée d’un court texte introductif en braille/ gros caractères, en français et en anglais, ainsi que de deux casques qui diffusent un commentaire audio bilingue décrivant l’interprétation tactile de façon détaillée, ce qui est indispensable pour que les visiteurs comprennent la nature des éléments qui se trouvent sous leurs doigts. Outre cette description factuelle, ces commentaires resituent les œuvres dans leur contexte historique, géographique et culturel, essentiel pour comprendre l’objectif même de l’exposition.

 

LUMIÈRE SUR LA COLLECTION DE PEINTURES CONSERVÉE AU MUSÉE DU QUAI BRANLY- JACQUES CHIRAC

Pour la première fois, le musée du quai Branly - Jacques Chirac présente la richesse de sa collection d’œuvres picturales. Parmi les 11000 œuvres et objets que le musée du quai Branly-Jacques Chirac possède, plus de 500 sont des tableaux, dont 220 sont présentés dans le cadre de cette exposition. L’exposition, après un préambule sur l’histoire de cette collection de peintures et l’environnement colonial dans lequel est née celle-ci, s’articule en trois parties.

La première, « Séduction des lointains », s’interroge sur l’imaginaire visuel de l’exotisme, en écho avec la littérature de l’époque, et présente les motifs qui ont attiré l’œil des artistes : les ports et le voyage maritime, la lumière de l’Orient ou des Tropiques, le pittoresque des foules (marchés ou processions religieuses) à l’instar des Pleureuses au Caire d’Émile Bernard, la nature inconnue (nature sauvage et luxuriante, austérité des espaces désertiques). Les œuvres mettent en avant la construction d’un imaginaire, à travers le mythe de l’île paradisiaque, le rêve d’un mode de vie originel, la fascination pour le mystérieux et l’étrange ainsi que l’attirance pour un modèle exotique défini par sa sensualité.

La visite se poursuit par une section intitulée «Altérité plurielle », une galerie de portraits de modèles étrangers que les artistes rencontrent en Europe ou sur d’autres continents. Les œuvres oscillent entre une vision stéréotypée et une approche plus ethnographique, plus attentive à l’autre. Dans d’autres portraits au contraire, l’expression de l’individualité du modèle s’efface devant les recherches plastiques des artistes tels que Jean Dunand et sa pratique de la laque arrachée.

L’exposition se conclut par une troisième section, «Appropriations des lointains », qui évoque la mise en scène de la puissance coloniale : à travers des portraits d’explorateurs et de représentants du pouvoir colonial, à l’image du Portrait de Pierre Savorgnan de Brazza d’Alphonse Monchablon, des illustrations de la conquête des territoires, de la transformation du paysage et de l’exploitation des ressources, ainsi que d’images du dénigrement de l’autre. Cette dernière section aborde aussi la question de la création dans le contexte colonial et la diffusion des modèles artistiques occidentaux.

 

UN ENGAGEMENT COMMUN DE LONGUE DATE

Depuis 1978, la marque de lunettes Alain Mikli porte en son ADN les valeurs d’innovation et de création au service du confort et de l’élégance, avec des montures reconnaissables par leurs formes et leurs couleurs singulières. Dans ce prolongement, l’entreprise est engagée depuis 1992 aux côtés des personnes en situation de handicap visuel, ce qui se traduit depuis 2003 par des actions de mécénat afin de leur rendre l’art accessible.

Le musée du quai Branly - Jacques Chirac, « là où dialoguent les cultures », présente les arts et civilisations d’Asie, d’Afrique, d’Océanie et des Amériques. Intrinsèquement, il est donc le lieu de la découverte de l’autre, de la tolérance et du dialogue. En phase avec cette identité et avec sa mission de service public, la question de l’accessibilité a été pleinement intégrée dès le début de sa création. Ce souci de rendre ses collections accessibles au public en situation de handicap se concrétise par la mise en place de dispositifs spécifiques et l’organisation d’une grande variété d’activités qui permettent à tous les publics de découvrir la richesse des civilisations dont le musée présente l’art.

Ainsi, le 24 février 2018 à partir de 14h30, les visiteurs déficients visuels sont conviés à participer à une visite descriptive et tactile de l’exposition, animée par un guide conférencier formé aux techniques de médiation culturelle adaptées.

Débuté en 2010 par la mise en œuvre d’un parcours audio-tactile au sein de « la Rivière », au cœur du plateau des collections, l’engagement de Mikli Diffusion France aux côtés du musée du quai Branly - Jacques Chirac s’inscrit dans le long terme. Depuis lors, Mikli Diffusion France a été le mécène régulier d’expositions temporaires, contribuant à la mise en accessibilité d’expositions consacrées aux arts des peuples Maori, Aborigènes, Amérindiens, Mayas, de la vallée du Sepik et des Îles Marquises, sans oublier Picasso, dont le mécénat de l’exposition Picasso Primitif au printemps 2017, a permis au public en situation de handicap visuel de comprendre l’influence que les arts non-occidentaux ont eu sur l’artiste. Toutes les interprétations tactiles conçues dans le cadre de ces actions de mécénat, s’en sont allées rejoindre celles déjà exposées au sein de « la Rivière », totalisant 39 interprétations d’œuvres et objets, exposés en alternance sur cinq pupitres.

 


Document à télécharger : [pdf] Photos expo Peintures des lointains (2,05 Mo)

Retour à l'accueil
©2012-2018 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives
Mentions légales | Plan du site