Accessibilité
diminuer la taille du texte augmenter la taille du texte
Voir ensemble
Mardi 18 Décembre 2012

Visite tactile au musée Rodin

Communiqué par Visite tactile au musée Rodin Du mardi 18 décembre 2012 au jeudi 8 janvier 2015

À l’occasion de la Journée internationale du handicap, le musée Rodin a élargi son offre pour proposer une semaine d’animations diverses et présenter son dispositif de visites tactiles.

Le Penseur de Rodin
Le Penseur

La proclamation du 3 décembre comme Journée internationale du handicap remonte à 1992. A la fin de la « Décennie des Nations unies pour les personnes handicapées » (1983-1992), l’ONU décide que cette journée sera consacrée à l’amélioration de la situation des personnes handicapées et à la sensibilisation des populations sur ce sujet.
Avec trois membres du groupe de Paris (Cécile, Annie et Chantal), nous avions rendez-vous avec une conférencière qui nous a emmenées sur un parcours dans l’hôtel Biron (qui héberge le musée Rodin). Le musée a en projet de proposer de nouveaux parcours tous les ans pour permettre aux amateurs de découvrir un maximum d’œuvres.

La démarche

Deux préalables : il faut constituer des groupes comprenant entre trois et cinq personnes (accompagnateurs non compris) avant de prendre rendez-vous auprès du musée. Ou alors venir seul, demander des gants à l’accueil et requérir l’aide d’un membre du personnel de surveillance du musée (ce qui n’est pas toujours possible). L’improvisation est donc aléatoire...
Seules les sculptures en bronze peuvent être explorées tactilement, avec les précautions que vous découvrirez plus bas, les autres matériaux (terre cuite, plâtre) étant trop fragiles, même le marbre qui noircit rapidement.
Il faut savoir qu’en une heure et demie de visite, on ne peut pas découvrir plus de six ou sept œuvres : c’est le temps nécessaire pour que chaque personne déficiente visuelle puisse toucher la sculpture, écouter les explications et poser des questions à la conférencière.

Suivez le guide

Le bronze (nom générique des alliages de cuivre et d’étain) est un matériau résistant qui ne risque pas l’usure avec les touchers répétitifs lors des visites tactiles. Il est néanmoins demandé à chaque personne de s’essuyer les mains ou d’enfiler des gants très fins avant d’explorer l’œuvre.

Appréhender au mieux les œuvres

Les principales sculptures proposées à la découverte parmi les plus célèbres de Rodin ont été le Penseur, la Porte de l’enfer et les Bourgeois de Calais.
Pour le premier, pas d’exploration tactile mais la mise en situation en prenant la pose. Ce qui permet de se rendre compte que la position du personnage est tout en déséquilibre.
La Porte de l’Enfer est une sculpture monumentale qui constitua tout au long de la vie de Rodin son plus important travail (il dura 37 ans) et d’où furent extraites ses plus fameuses sculptures individuelles, dont le Penseur. Cette porte avait été commandée pour l’entrée du musée des Arts décoratifs. Le projet de musée fut abandonné, mais Rodin poursuivi son travail. En particulier, il réalisa de nombreuses études qui sont au programme du parcours, comme ici Vaine tendresse, bas-relief qui se trouve sur le montant gauche de la porte.
Dans un premier temps, la conférencière laisse la personne explorer seule l’œuvre, puis elle guide les mains pour accompagner la découverte et souligner certains détails. Elle fait également des pauses dans le parcours pour parler de la vie de l’artiste et de l’histoire de certaines  œuvres. Satisfaction générale à la fin de la visite et sollicitations auprès de la conférencière pour mettre en place de nouvelles visites.



Retour à l'accueil Mouvement chrétien des personnes aveugles et malvoyantes
©2012-2017 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives
Mentions légales | Plan du site